INGÉNIEuRS DE TouS LES PoSSIBLES
École d'Ingénieurs reconnue par l'État depuis 1922
Diplôme d'Ingénieur habilité par la CTI
Membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE)
Membre de l'Union des Grandes Écoles Indépendantes (UGEI)

Le blog de l'ESME Sudria

Vous êtes ici :

Hackathon & Data Science : les étudiants de la Majeure IA ont relevé le défi de Chronopost !

  • 21/01/2020
Hackathon Chronopost x ESME Sudria

Depuis le début de l’année 2019-2020, l’ESME Sudria a choisi de faire évoluer sa pédagogie en intégrant des hackathons au cursus de ses futurs ingénieurs. Réalisés en partenariat avec des professionnels et notés comme des examens classiques, ces défis permettent aux étudiants de confronter leurs compétences à des problématiques réelles au plus près de l’innovation technologique.

Ainsi, après une première expérience réussie axée sur la cybersécurité aux côtés de la société de conseils Mazars, l’ESME Sudria Paris accueillait un second hackathon les 6 et 7 janvier à destination des 5es années de la Majeure Intelligence Artificielle (IA) avec pour partenaire l’entreprise Chronopost. L’objectif ? Définir le meilleur modèle de Machine Learning pour prédire le nombre de colis par jour et par agence Chronopost sur un mois afin de préparer les meilleurs moyens de transport et respecter le planning !

Hackathon Chronopost x ESME Sudria

 

Des résultats bluffants

Pour relever le challenge, les étudiants étaient répartis en binômes et coachés par les enseignants de l’ESME Sudria, la start-up fondée par Raphael Presberg (ESME Sudria promotion 2018) ainsi que les équipes de Chronopost à l’instar de Stéphane Ureña, Data Scientist chez Chronopost. « Obtenir des résultats en Data Science demande généralement du temps, avec beaucoup de travaux préparatoires très chronophages à faire sur les données en amont pour ensuite obtenir des algorithmes de Machine Learning pertinents, explique le professionnel. Là, l’objectif du hackathon était de pouvoir prédire le nombre de colis à transporter chaque jour – une problématique métier très importante –, et les étudiants ont eu moins de 48 h pour tester différents types d’approches et créer de nouvelles variables avec le jeu de données communiqué qui comportait des données de janvier 2016 à novembre 2019. Malgré cette difficulté, ils ont été très performants ! En effet, ils ont créé un système prédictif qui prédit sur un mois l’ensemble des colis. Ce système est aussi performant que celui de l’analyste qui fait des prédictions hebdomadaires. C’est assez bluffant de réussir à faire cela sur ce court laps de temps… » Des résultats qui viennent récompenser la formation proposée par l’ESME Sudria. « Le taux d’erreur idéal que nous avions prévu avec les data scientists de Chronopost était de 10 % et les deux meilleures équipes sont parvenues à un taux d’erreur de 10,2 et 10,5 %, souligne Abdulhalim Dandoush, directeur de département et responsable de la Majeure IA. Obtenir une telle précision en seulement deux jours et sur un tel jeu de données, c’est très prometteur pour eux et ils ont pu envoyer un message fort : ils sont bien formés et capables d’aller très loin ! »

Hackathon Chronopost x ESME Sudria

Des talents repérés

Dixit l’enseignant-chercheur, le format même de hackathon (qui se veut un complément des TP, TD et cours habituels) est d’ailleurs aussi bien bénéfique pour les étudiants que pour les entreprises associées. « Les buts sont multiples ! Cela permet d’abord de mettre les étudiants dans un véritable contexte industriel pour répondre aux vrais besoins des entreprises. Pour ce challenge par exemple, les étudiants ont pu fouiller dans les données de Chronopost pour trouver comment optimiser les trajets, notamment d’un point de vue d’économie d’énergie, en prédisant les livraisons sur des périodes et jours spécifiques, comme le Black Friday, le Cyber Monday, la période des fêtes de fin d’année, etc. Ce genre d’exercice leur permet de gagner encore en confiance avant de partir en stage au mois d’avril. Et cela est très positif pour les entreprises ! À la fin, Grégoire Perret, le directeur des systèmes d’information de Chronopost, et les autres professionnels ont pu observer les résultats, voir quelles pistes étaient les plus intéressantes et prometteuses, celles qu’il fallait poursuivre, la pertinence de tel algorithme, ceux qu’il convient d’améliorer, etc. L’entreprise a évidemment les compétences en interne pour œuvrer sur ces sujets, mais cela prend tout de même beaucoup de temps d’explorer toutes les pistes, chercher à faire varier toutes les variables, ajouter ou retirer tel ou tel metric. Ces larges spectres d’analyses proposées par les étudiants leur seront donc très utiles ! » Un avis partagé par Stéphane Ureña qui a profité de l’événement pour également présenter la Chrono-dev Academy aux néo-ingénieurs présents. « Il s’agit d’un nouveau dispositif créé récemment par notre Directeur des Systèmes d’Information, Grégoire Perret, et porté par David Malka afin de détecter, recruter, former et accompagner les talents de manière à intégrer des jeunes à fort potentiel dans l’entreprise et ainsi rester à la pointe technologique. En plus d’être l’occasion de travailler sur un nouveau sujet de manière expérimentale et exploratoire, ce hackathon avait également comme objectif de pouvoir commencer à aller dans ce sens, en travaillant avec des étudiants. Tous les étudiants de l’ESME Sudria ont très bien travaillé, mais certains plus que d’autres. Nous souhaitons nous appuyer sur ces types de compétitions pour révéler des talents, et ce, afin de les recruter dans nos équipes pour travailler sur de nouveaux problèmes de data science. »

Hackathon Chronopost x ESME Sudria

Une compétition en conditions réelles

Et si, du côté des organisateurs, le dispositif est considéré comme plus que réussi, c’est aussi le cas chez les étudiants. Léo Le Henaff (ESME Sudria promo 2020) peut en témoigner, lui qui a vu son duo se hisser à la première place du classement. Heureux d’avoir pu se faire la main sur un tel jeu de données (« Chronopost est une société importante qui pouvait nous fournir des données de qualité »), il se souviendra longtemps de ce hackathon, le premier auquel il ait pu participer ! « J’étais assez impatient de le faire et, au final, j’ai beaucoup apprécié, assure Léo. En effet, quand on fait du Machine Learning en IA, un hackathon représente un bon moyen de s’entraîner en conditions réelles, avec le stress et l’intensité que cela représente, et de se confronter aux autres dans un esprit très sympa même si compétitif. » Confiant lors de l’événement malgré le rush et la complexité de l’épreuve, Léo avoue être parvenu à se surpasser dans les derniers instants. « Pour l’anecdote, nous étions dans la moyenne peu avant la fin du hackathon. Nous devions rendre nos résultats à 17 h et, à 16 h 55, nous avons réalisé un ultime modèle qui nous a propulsés à la première place ! »

Hackathon Chronopost x ESME Sudria

Faire parler les maths

Aujourd’hui, le lauréat espère pouvoir participer à nouveau à un prochain hackathon et savoure d’autant plus d’avoir rejoint la Majeure IA, un choix de formation pas si évident que ça pour lui au départ. « Pour être honnête, au moment de choisir la Majeure, je ne savais pas du tout vers quoi m’orienter ! Je me suis alors renseigné sur les différents cursus et je me suis dit pourquoi pas essayer l’intelligence artificielle. En fin de compte, cela me plaît énormément et je pense avoir trouvé ma voie là-dedans. Le Machine Learning et la Data Science, c’est prédire des comportements, des choses, à l’aide des données et cela revient à « faire parler les maths ». C’est super intéressant et cela me donne envie de continuer là-dedans. » Léo songe même déjà à l’après-ESME Sudria. « À la sortie de l’école, je me vois bien occuper le poste de Data Scientist, idéalement dans une société de services et plutôt dans une start-up. Par le passé, j’ai déjà pu expérimenter le fait de travailler sur les data sciences dans des grands groupes et je souhaite à présent découvrir cette autre facette. »

Hackathon Chronopost x ESME Sudria

Hackathon Chronopost x ESME Sudria

Partager cet article:

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :