INGÉNIEuRS DE TOuS LES POSSIBLES
École d'Ingénieurs reconnue par l'État depuis 1922
Diplôme d'Ingénieur habilité par la CTI
Membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE)
Membre de l'Union des Grandes Écoles Indépendantes (UGEI)

Le blog de l'ESME Sudria

Vous êtes ici :

Résultats de recherche pour : symposium

Découvrez le Prix du Symposium 2018 de la catégorie Apprentissage !

  • 30/05/2018

video_projets_etudiants_equipes_recherche_developpement_promotion_2018_symposium_esme_sudria_ingenieurs_innovations_majeures_cursus_evenement_mai_paris_01.jpg

Le jeudi 17 mai, le Campus Paris Montparnasse était à la fête pour la 21e édition du Symposium, le rassemblement des meilleurs projets de recherche et de développement des étudiants de la promotion 2018. Face à un jury composé d’une vingtaine d’Anciens de l’école devenus des professionnels reconnus du monde de l’ingénierie, les étudiants ont pu présenter leurs travaux poursuivis ces derniers mois et les nombreuses innovations qui en découlent. Au final, sur les 15 projets sélectionnés, cinq sont repartis avec le prestigieux Prix du Symposium récompensant aussi bien la prouesse technique réalisée que les potentielles suites à donner au concept. Découvrez Tjikko, le lauréat de la catégorie Apprentissage !

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_apprentissage_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_01.jpg

Imaginé comme un assistant connecté permettant à son utilisateur de mieux prendre soin de ses plantes, le projet Tjikko est le fruit du travail mené par une équipe composée d’Inès Aras, Stéphane Bonnemains, Pierre Campaignolle et My-Linh Nguyen. Ce quatuor est à suivre de près car Tjikko n’a pas dit son dernier mot à l’issue du Symposium !

Quel était l’objectif de votre projet ?
Stéphane Bonnemains : Ce projet est né d’un constat personnel : la grande majorité des plantes que j’ai pu avoir chez moi n’ont pas survécu longtemps ! La raison est simple : je n’ai jamais su comment bien les arroser. Parfois c’était trop, d’autres fois pas assez… C’est comme ça qu’est née l’idée de développer un module permettant de savoir comment se porte la plante et son état de santé. Quand j’ai parlé du concept à l’équipe, elle a tout de suite adhéré et nous avons ensemble réalisé ce module. Une fois installé, le module permet de connaître le niveau de nutriments et la quantité d’eau présents dans la terre. Il analyse aussi la luminosité et la température… Bref, toutes les informations nécessaires pour dresser un état de santé de global de la plante et de son environnement.

Pourquoi ce nom, Tjikko ?
C’est le nom d’un arbre en Suède qui a quasiment 10 000 ans. Du coup, c’était le nom idéal pour un module pensé pour protéger les plantes !

Comment avez-vous organisé votre travail ?
Dès le départ du projet, nous nous sommes partagé les tâches selon nos compétences, certains étant plus à l’aise que d’autres dans des domaines spécifiques. Ainsi, My-Linh avait en charge la programmation, Pierre la mise en place de la base de données et Inès la conception du site Internet. Pour ma part, je me suis occupé des puces électroniques.

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_apprentissage_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_02.jpg

L’équipe de Tjikko : Inès, My-Linh, Pierre et Stéphane

Qu’est-ce qui vous a passionné durant ce projet ?
Le fait de concevoir un produit de A à Z dans une optique industrielle. Tjikko a pour objectif, à terme, d’être commercialisé. Dès le départ, nous voulions arriver à obtenir un produit fonctionnel et pas nous arrêter aux soutenances. Cette envie a d’ailleurs fortement fait évoluer la conception du module. Le projet va donc être poursuivi. D’abord à petit échelle, avec la création d’une nouvelle version accompagnée de petites corrections. Cette version sera ensuite vendue sur le site Tindie, une marketplace dédiée aux makers. Couplée à une campagne de communication sur les réseaux sociaux, cette mise en vente nous permettra d’acquérir plus de visibilité. Les retours des premiers utilisateurs nous serviront ensuite à décider de la marche à suivre, avec par exemple la mise en place d’une campagne de crowdfunding ou la recherche de profils complémentaires afin de monter notre start-up.

Vous attendiez-vous à être présent au Symposium et à remporter ce prix ?
C’est gratifiant d’avoir reçu cette reconnaissance et cette confiance de la part d’Abdoussalam Gemal, le responsable du département Apprentissage. On se dit que nous avons eu un travail à faire et que nous l’avons bien fait. Cela nous prépare aussi à notre métier d’ingénieur car, en entreprise, nous sommes chaque jour jugés par des professionnels sur ce que nous devons accomplir !

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_apprentissage_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_03.jpg


Découvrez également les lauréats des trois autres catégories sur les articles dédiés :

Partager cet article:

Découvrez les Prix du Symposium 2018 des catégories Électronique & Systèmes Embarqués et Réseaux, Télécom & Image !

video_projets_etudiants_equipes_recherche_developpement_promotion_2018_symposium_esme_sudria_ingenieurs_innovations_majeures_cursus_evenement_mai_paris_01.jpg

Le jeudi 17 mai, le Campus Paris Montparnasse était à la fête pour la 21e édition du Symposium, le rassemblement des meilleurs projets de recherche et de développement des étudiants de la promotion 2018. Face à un jury composé d’une vingtaine d’Anciens de l’école devenus des professionnels reconnus du monde de l’ingénierie, les étudiants ont pu présenter leurs travaux poursuivis ces derniers mois et les nombreuses innovations qui en découlent. Au final, sur les 15 projets sélectionnés, cinq sont repartis avec le prestigieux Prix du Symposium récompensant aussi bien la prouesse technique réalisée que les potentielles suites à donner au concept. Découvrez aujourd’hui les lauréats des catégories Électronique & Systèmes Embarqués et Réseaux, Télécom & Images !

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_laureats_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_02.jpg

En ouverture du Symposium, Véronique Bonnet, directrice générale déléguée de l’école et Jean-claude Le Moign (ESME Sudria promo 1974), vice-président du pôle Réseau de l’AIESME (l’association des Anciens) et Président du jury du Symposium, ont encouragé les étudiants à se dépasser

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_laureats_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_03.jpgLe jury de ce Symposium 2018, composé d’Anciens des promotions 1966 à 2004 !

Prix du Symposium, catégorie Électronique & Systèmes Embarqués :

Accompagner la rééducation des personnes hémiplégiques via la technologie : voilà, pour résumer, ce sur quoi ont travaillé Jordan Meissburger, Quentin Pantostier et Sébastien Rakotovao dans le cadre de leur projet de fin d’études. Un sujet passionnant sur lequel reviennent Quentin et Sébastien.

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_electronique_systemes_embarques_reseaux_telecom_images_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_01.jpgretour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_electronique_systemes_embarques_reseaux_telecom_images_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_02.jpg

Jordan, Sébastien et Quentin lors du Symposium

Quel était l’objectif de votre projet ?
Quentin : Le projet portait sur la mesure de trajectoire du membre supérieur pour un appareil de rééducation destiné aux personnes atteintes d’hémiplégie.
Sébastien : Ce sujet nous a passionné car, en plus de concerner un vrai problème physique, il a pu être mené dans un cadre « concret » via le partenariat avec l’Hôpital Raymond-Poincaré de Garches.
Quentin : Le challenge était aussi intéressant d’un point de vue technique : nous partions de rien et devions développer nous-mêmes nos propres systèmes. Grâce à ce travail, nous avons pu apprendre de nouvelles choses. C’était très enrichissant.
Sébastien : Nous avons approfondi nos connaissances par exemple en matière de hardware via des aspects que nous n’avions pas forcément abordés en cours.

Vous attendiez-vous à remporter ce prix ?
Quentin : Faire partie du Symposium est déjà appréciable en soi. Après, même si nous avons remporté ce prix, nous n’avons pas la prétention de nous prétendre meilleurs que les autres : toutes les équipes face à nous ont aussi réalisé de grandes choses !
Sébastien : Le niveau de la compétition étant relevé, ça rend la victoire d’autant plus belle ! Nous sommes tous très heureux : faites-nous confiance pour fêter ça !


Prix du Symposium, catégorie Réseaux, Télécom & Images :

Bénéficiant de l’accompagnement de François Montaigne, R&T & Innovation Coordinator (Communications, Intelligence & Security) au sein du Groupe Airbus, ce projet d’Alexandre Ansary, Flavian Bonnet et Louis Richard se baptise « Li-Fi Smart Access Control ». Ce trio talentueux vous en dit plus.

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_electronique_systemes_embarques_reseaux_telecom_images_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_04.jpgretour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_electronique_systemes_embarques_reseaux_telecom_images_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_03.jpg

Flavian, Alexandre et Louis lors de leur présentation

Quel était l’objectif de votre projet ?
Flavian : Notre projet consistait en un contrôle d’accès par la lumière via la technologie Li-Fi qui. Pour faire simple, ce système permet de transmettre Internet par la lumière. Pour cela, nous avons utilisé des LEDs clignotantes à très haute vitesse afin de transmettre de l’information binaire. Nous avons appliqué cette technologie dans un cas pratique : la sécurité physique pour les centres de R&D, les hôpitaux ou les centrales nucléaires, des lieux ou l’utilisation d’ondes radio est interdite ou non souhaitable.

Vous attendiez-vous à remporter ce prix ?
Louis : Notre premier objectif était de faire partie des projets retenus pour le Symposium. Être sélectionné nous rendait déjà heureux… mais recevoir le Prix du Symposium de notre département, c’est encore plus de joie et de satisfaction !
Alexandre : Nous avons beaucoup travaillé pour être là. Nous avons tout donné pour faire la meilleure impression possible.
Flavian : Même si le projet était passionnant à mener, cette victoire reste une belle surprise. Surtout, recevoir ce prix sur le Campus de Montparnasse, là où nous avons vécu nos premières années d’études à l’ESME Sudria, c’est un beau symbole et une super expérience. On peut dire que la boucle est bouclée !


Découvrez également les lauréats des trois autres catégories sur les articles dédiés :

Partager cet article:

Découvrez les Prix du Symposium 2018 des catégories Énergie & Systèmes et Intelligence Numérique & Data !

video_projets_etudiants_equipes_recherche_developpement_promotion_2018_symposium_esme_sudria_ingenieurs_innovations_majeures_cursus_evenement_mai_paris_01.jpg

Le jeudi 17 mai, le Campus Paris Montparnasse était à la fête pour la 21e édition du Symposium, le rassemblement des meilleurs projets de recherche et de développement des étudiants de la promotion 2018. Face à un jury composé d’une vingtaine d’Anciens de l’école devenus des professionnels reconnus du monde de l’ingénierie, les étudiants ont pu présenter leurs travaux poursuivis ces derniers mois et les nombreuses innovations qui en découlent. Au final, sur les 15 projets sélectionnés, cinq sont repartis avec le prestigieux Prix du Symposium récompensant aussi bien la prouesse technique réalisée que les potentielles suites à donner au concept. Découvrez les lauréats des catégories Énergie & Systèmes et Intelligence Numérique & Data ainsi que les deux Prix spéciaux attribués par le jury !

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_laureats_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_01.jpg

L’ensemble des lauréats de ce Symposium 2018 accompagnés par les responsables de départements

Prix du Symposium, catégorie Énergie & Systèmes

Développé en partenariat avec l’entreprise Faar Industry, leader dans le développement de systèmes de contrôle électroniques embarqués, et mené par Agnès Basquin, Yaniss Delatte et Quentin Hilpert, ce projet consiste en un support d’antenne motorisé pour véhicule autonome.

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_energie_Systemes_Intelligence_Numerique_Data_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_01.jpg

Quentin et Agnès lors du Symposium

Quel était l’objectif de votre projet ?
Agnès : Nous devions réaliser un support d’antenne motorisé permettant d’optimiser le lien en réception d’antenne GPS sur une voiture.
Quentin : Ce projet était plutôt innovant, dans le sens où il était pensé pour une voiture autonome, véhicule dont on parle beaucoup en ce moment, et développé en partenariat avec une entreprise. Le challenge était donc doublement passionnant : il fallait réussir à mener à bien cette mission en prenant en compte de nombreuses contraintes techniques tout en répondant à la demande du client venu vers nous, en l’occurrence Faar Industry.

Vous attendiez-vous à remporter ce prix ?
Agnès : Pas du tout ! Les autres équipes étant vraiment talentueuses, nous ne pensions pas forcément à la victoire.
Quentin : Si nous avions la possibilité de voter, nous aurions probablement donné notre voix à une autre équipe. Certes, le sujet de notre projet était intéressant et nous avions conscience de la qualité du travail fourni, mais c’était aussi le cas pour les autres étudiants ! Au final, nous sommes vraiment touchés par cette reconnaissance.
Agnès : Tout le monde au sein de la promotion a énormément travaillé et cela a créé une saine émulation pour tirer l’ensemble des projets vers le haut. Le destin a fait que nous avons été choisis, mais cela ne signifie pas que les autres ont démérité, bien au contraire !


Prix du Symposium, catégorie Intelligence Numérique & Data :

En collaboration avec la société Basecamp Vascular et la Fondation ophtalmologique Adolphe de Rothschild, Loïc Caminale et Julien Basson ont cherché à développer un système capable, à partir d’angiographies au format DICOM, de détecter puis de tracker la tête d’un cathéter. Récompensés pour leurs efforts lors de ce Symposium, les deux futurs ingénieurs ont eu l’occasion de présenter en vidéo leur projet quelques semaines avant l’événement !

retour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_energie_Systemes_Intelligence_Numerique_Data_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_02.jpgretour_Prix_Symposium_2018_esme_sudria_energie_Systemes_Intelligence_Numerique_Data_meilleurs_projets_etudiants_promo_2018_03.jpg

Loïc et Julien lors du Symposium


Deux mentions spéciales cette année !

Faire un choix est toujours difficile pour le jury du Symposium tant les projets présentés redoublent de qualités. Et même s’il ne peut y avoir que cinq élus, certains projets arrivent tout de même à séduire les Anciens venus les observer pour obtenir un Prix Spécial récompensant leurs efforts. Ainsi, lors de cette 21e édition, deux équipes ont pu bénéficier de félicitations de la part du jury. La première est celle de Camille Bouissou, Hanni Cheraitia, Ripsime Hampartzoumian et Jeremy Zygmunt, responsable d’un projet lié au positionnement wireless 2D et encadré par le département Électronique & Systèmes Embarqués. La seconde est composée d’Antoine Malrin et Loïc Mougin. Au sein du département Réseaux, Télécom & Images, ce duo a travaillé sur un sujet aussi original que musical : la modélisation et la synthèse du son d’une guitare acoustique. Bravo à ces deux formations !

Découvrez également les lauréats des trois autres catégories sur les articles dédiés :

Partager cet article:

Le 20e Symposium vu par… Zoé Deschamps, Pierre Jouan et Mélanie Lebreton (promo 2017) du Cycle ingénieur par l’apprentissage

  • 17/07/2017

Avec MySudria, le trio d’apprentis composé par Zoé Deschamps, Pierre Jouan et Mélanie Lebreton (promo 2017) a planché sur la réalisation d’une application Android ayant pour but de permettre un accès personnalisé aux données et fonctionnalités de l’Intranet de l’école. Destinée aux étudiants, aux enseignants et aux Anciens, mais aussi au personnel administratif ou aux parents d’élèves qui, par exemple, peuvent consulter les notes de leurs enfants, MySudria a surtout offert à ces futurs ingénieurs l’occasion de se plonger dans un projet de fin d’études haletant, sélectionné à l’occasion de Symposium 2017 de l’école.

retour_symposium_2016_esme_sudria_mysudria_application_ecole_apprentissage_temoignages_etudiants_ingenieures_01.jpg

De gauche à droite : Zoé, Mélanie et Pierre lors du Symposium 2017

« Ce qui m’a plu dans ce projet, ce sont les nouvelles connaissances qu’il nous a permis d’acquérir, estime Zoé. Nous utilisons tous les jours des applications mobiles, mais le fait de devoir en fabriquer une soi-même, c’est une tout autre expérience, vraiment unique. » Un avis sur lequel rebondit Mélanie : « Je retiens aussi le côté ludique du projet et son utilité future : se dire qu’elle servira aux prochains étudiants afin qu’ils puissent gérer leur cursus scolaire, c’est génial ! Surtout, elle répond à un besoin concret : tout le monde n’a pas à chaque instant un ordinateur sous la main pour se connecter à l’Intranet. Avec MySudria, cela changera les choses. » Pour Pierre, MySudria est aussi l’occasion d’enfin mettre un pied dans le monde des développeurs d’applications. « Ce projet m’attirait car j’avais depuis longtemps l’envie et l’ambition de concevoir une application Android. Jusqu’alors, seule l’absence d’une idée viable me manquait pour me lancer. Alors, quand ce projet s’est présenté, je n’ai pas hésité. Cela m’a permis de me plonger dedans, qui plus est avec deux amies. »

retour_symposium_2016_esme_sudria_mysudria_application_ecole_apprentissage_temoignages_etudiants_ingenieures_02.jpgUn travail d’équipe qui a permis au trio d’être sous les projecteurs lors de ce Symposium. « C’est un peu de stress, mais c’est aussi une satisfaction », estime Zoé. « Je trouve cela très gratifiant car cela nous permettait de montrer l’application aux étudiants, les premiers utilisateurs, qui pourront l’adopter par la suite ou même poursuivre son développement dans le futur », poursuivait Mélanie, vite rejointe par Pierre. « C’est bon pour l’égo, bien sûr, mais c’est surtout plaisant de voir que les étudiants actuels comme les Anciens se montrent intéressés par un projet qui les touche directement. »

retour_symposium_2016_esme_sudria_mysudria_application_ecole_apprentissage_temoignages_etudiants_ingenieures_04.jpg

Partager cet article:

Le 20e Symposium vu par… Ursula de Vaux Bidon, Maëva Galleron et Europe-Olympe Massenot (promo 2017), lauréates du Prix du Meilleur Poster

  • 22/06/2017

Pour son projet de fin d’études, le trio composé d’Ursula de Vaux Bidon, Maëva Galleron et Europe-Olympe Massenot (ESME Sudria promo 2017) s’est consacré à la réalisation d’un stimulateur épidural transcutané et son système de commande de sécurité, le tout en partenariat avec l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches.

retour_symposium_2016_esme_sudria_prix_meilleur_poster_temoignages_etudiantes_ingenieures_01.jpg

De gauche à droite : Europe-Olympe, Ursula et Maëva

Autrement dit, « cela consiste à envoyer des signaux électriques dans une région nerveuse d’un patient paralysé, semi-paralysé ou ayant des problèmes moteurs liés à la marche, explique Europe-Olympe. L’idée, c’était, grâce à ce générateur, de pouvoir stimuler la région nerveuse dans le dos afin de réveiller des zones précises, comme un doigt de pied par exemple, afin de générer des petits mouvements au niveau des membres inférieurs. »

Une mission qui a donc demandé aux étudiantes d’en apprendre davantage sur le corps humain et la médecine. « Il faut savoir que le nouveau-né ne contrôle pas sa marche avec la même partie cervicale que l’adulte : il le contrôle avec un générateur spinal de marche, qui se situe normalement dans le bas du dos et va déclencher ce mouvement de marche assez désordonné que l’on constate chez les bébés, note Ursula. Du coup, les personnes ayant connu une section de la moelle épinière ont besoin que l’on réactive ce générateur spinal de marche à l’origine du mouvement des membres inférieurs afin de re-permettre la marche à partir d’une autre partie du corps. C’était le but de projet même si, à l’avenir, il sera envisagé de générer de plus gros mouvements, voire la marche complète avec ce genre de dispositif. »

Au final, le trio retient énormément de choses positives de ce projet, à commencer par sa participation au Symposium récompensée par le Prix du Meilleur Poster. « Être présente lors de cet événement, c’est un peu de stress, mais aussi de la fierté : nous sommes contentes de pouvoir montrer à tout le monde ce que nous avons pu faire et ce en quoi nous avons cru pendant des mois et travaillé jour et nuit », annonçait Maëva. « Le Symposium nous permet finalement de voir tout le chemin parcouru, jusqu’où on a pu aller, et les difficultés que l’on a pu surmonter », ajoute pour sa part Ursula. « C’est aussi un bon moyen d’aborder un sujet que les gens connaissent peu ou pas, dont ils n’entendent parler que très rarement, juge enfin Europe-Olympe. Ce que notre projet tend à réaliser n’est pour l’instant réalisable qu’à partir d’opérations chirurgicales assez lourdes. Sa concrétisation représentera une vraie alternative dans les prochaines années ! »

retour_symposium_2016_esme_sudria_prix_meilleur_poster_temoignages_etudiantes_ingenieures_02.jpgretour_symposium_2016_esme_sudria_prix_meilleur_poster_temoignages_etudiantes_ingenieures_03.jpg

Partager cet article:

Le 20e Symposium vu par… Florentine Balakrishnan et Gabriel Blasco (promo 2017), vainqueurs du Premier Prix du Laboratoire Images et Réseaux

  • 12/06/2017

Destinés à envahir le monde (et notre quotidien), les objets connectés se trouvaient au cœur du projet victorieux porté par Florentine Balakrishnan et Gabriel Blasco (promo 2017), réalisé en collaboration avec Forsk, un éditeur de logiciels prisé par les entreprises du secteur des télécommunications.

esme_sudria_retour_symposium_prix_laureats_florentine_gabriel_promo_2017_laboratoire_images_reseaux_projet_forsk_internet_of_things_01.jpg« Notre projet de fin d’études portait sur le déploiement d’un réseau d’objets connectés, le fameux Internet of Things
, explique Florentine. Afin de déployer notre propre réseau, nous nous sommes servis du logiciel de déploiement ATOLL, conçu par Forsk. À la base, nous avions tous deux choisi ce projet parmi ceux proposés par l’école et avions eu la chance de pouvoir l’obtenir. Les objets connectés représentent un sujet très actuel. Toutes les entreprises commencent à vouloir intégrer des solutions associées à ces objets. » Pour Gabriel, ce projet s’est révélé passionnant de par bien des aspects. « Grâce au réseau développé, même un objet connecté perdu dans la nature est capable de communiquer avec notre portail. Un autre avantage du projet, c’est le logiciel ATOLL, déjà utilisé par Orange ou Bouygues par exemple pour déployer leur réseau en simulant les ondes 3G et 4G émises par les antennes relais. Cela leur permet de planifier le nombre d’antennes à disposer en France afin de pouvoir couvrir les zones et savoir à l’avance quel sera le débit disponible. Le fait d’utiliser ce logiciel pour notre projet nous a permis de mieux comprendre comment ces grandes entreprises travaillent. C’est un plus si jamais ne nous sommes amenés à rejoindre ces entreprises. » Même son de cloche chez Florentine. « La technologie au cœur du projet se nomme Low-Power Wide-Area Network (LPWAN) et elle est adaptée aux objets connectés. Elle permet de consommer un minimum d’énergie, avec un faible débit et une bande passante très limitée, tout en permettant une très grande portée ! »

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_08.jpg

Le duo était également très heureux d’avoir pu prendre part à cette 20e édition du Symposium de l’école. « Présenter ce projet lors du symposium, c’est d’abord une fierté, souligne Gabriel. C’est forcément gratifiant de pouvoir montrer ce sur quoi nous avons travaillé durant six mois. » « C’est aussi l’achèvement d’une aventure de cinq ans, un honneur qui signifie l’aboutissement de notre cursus, mais aussi une récompense pour avoir réussi à se supporter l’un et l’autre », s’amuse Florentine. Dernier point important pour l’équipe, l’intérêt des professionnels pour leur travail. « À l’issue de notre présentation, il y a eu beaucoup de questions posées par le jury et les professionnels. Plus il y avait de questions et plus nous nous disions que l’intérêt était réel pour notre projet », juge l’étudiante. « Ces questions s’expliquent aussi par la relative méconnaissance du grand public pour cette technologie pourtant déjà utilisée par la société française Sigfox et qui est prévue pour être en pleine expansion dans les années à venir, avec notamment l’arrivée de la 5G à l’horizon 2020 », conclue Gabriel.

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_07.jpg

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_00.jpg

Partager cet article:

Le 20e Symposium vu par… Fabian Lapotre (promo 2017), vainqueur du Premier Prix du Laboratoire Energies, Systèmes et Environnement pour un projet de capteur de pédalier ultra-low-energy

  • 06/06/2017

En équipe avec Vincent Fortineau et Cyril Rioche, Fabian Lapotre a travaillé en étroite relation avec l’entreprise Roll’In dont l’objectif est de transformer n’importe quel vélo en vélo électrique en remplaçant une roue classique par une autre équipée d’un capteur au niveau du pédalier. Sélectionné lors du 20e Symposium de l’école, le projet du trio a remporté le Premier Prix du Laboratoire Energies, Systèmes et Environnement.

retour_symposium_esme_sudria_2017_laureat_roll-in_projet_capteur_pedalier_equipe_temoignages_energies_systems_environnement_01.jpg

Fabian lors de la présention du projet au Symposium

Fabian Lapotre : « Pour notre projet de fin d’études, nous devions réaliser un capteur de pédalier garantissant des performances au niveau de l’autonomie et une récupération des données afin de permettre l’analyse de la puissance de la roue motorisée, selon que l’utilisateur présente ou non des difficultés. Présenter ce projet au Symposium est une belle reconnaissance car on passe énormément de temps à travailler dessus. Quand on y pense, c’est un peu une partie de nous que l’on laisse à l’école au final. Cet événement nous permet donc de le présenter au grand public et aux professionnels, de nous confronter à leur ressenti, etc. Et quand cela se passe bien comme ce fut le cas pour nous, cela ne peut que nous satisfaire ! D’ailleurs, pour la petite anecdote, ce projet m’a véritablement permis de trouver ma voie. Il m’a démontré que je pouvais être capable de passer des heures sur ce genre de défi en mode start-up. Du coup, aujourd’hui, je suis en passe d’en rejoindre une afin de travailler nuit et jour sur des projets encore plus importants ! »

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_01.jpg

Partager cet article:

Le 20e Symposium vu par… Thibault Mannebarth (ESME Sudria promo 2017), vainqueur du Premier Prix du Laboratoire Intelligence numérique et Data pour le projet Morman Design

  • 31/05/2017

Avec son acolyte Alexis Moreau (ESME Sudria promo 2017), Thibault Mannebarth a profité de son projet de fin d’études pour développer Morman Design, une plateforme permettant de gérer des files d’attente avec et sans rendez-vous. Le projet du duo est ensuite devenu une start-up à part entière, incubée au sein de Sudri’Cub et promise à un bel avenir. Sélectionné lors du 20e Symposium de l’école, Morman Design a remporté le Premier Prix du Laboratoire Intelligence numérique et Data.

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_04.jpg

Alexis et Thibault

Thibault Mannebarth : « Ce Symposium était vraiment une expérience enrichissante. Il nous a permis de nous confronter à de nouvelles idées à la fin de notre présentation, grâce aux échanges avec le jury et les spectateurs présents, qui peuvent être de potentiels investisseurs. Parmi eux, certains étaient d’ailleurs des Anciens de l’ESME Sudria. Comme ils connaissent déjà l’école et ce que nous avons pu y apprendre, leurs avis sur notre projet étaient d’autant plus précieux. Nous sommes sûrs que leurs conseils nous aideront à percer encore davantage sur le marché. Au final, participer au Symposium est une double récompense : cela permet de mettre en avant tous les efforts que nous avons fournis, mais aussi de nous former encore sur la suite à donner au projet, en abordant avec des professionnels des perspectives business, de développement et d’amélioration auxquelles nous n’aurions pas forcément pensé. C’est vraiment génial et on a réellement senti un fort intérêt des personnes présentes pour l’idée portée par Morman Design. Cela nous pousse à aller encore plus loin. »

Retrouvez Morman Design sur son site Internet, Facebook et LinkedIn

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_03.jpg

Partager cet article:

Découvrez le palmarès de la 20e édition du Symposium de l’ESME Sudria

  • 24/05/2017

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_00.jpgLe jeudi 18 mai, le Campus Paris Ouest de l’ESME Sudria accueillait la 20e édition du Symposium, le rendez-vous R&D de l’école qui permettait au grand public comme aux professionnels de découvrir les meilleurs projets de fin d’études de la promotion 2017. Un grand moment pour les étudiants de 5e année sélectionnés qui, grâce à cet événement, concluaient de la plus belle des manières leur cursus d’ingénieur. Découvrez le palmarès de cette édition anniversaire.


palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_01.jpgPremier Prix du Laboratoire
Energies, Systèmes et Environnement :

Vincent Fortineau, Cyril Rioche et Fabian Lapotre (ESME Sudria promo 2017) pour leur projet de capteur de pédalier ultra-low-energy (en partenariat avec Roll’In)

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_02.jpg


palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_03.jpg

Premier Prix du Laboratoire
Intelligence numérique et Data :

Thibault Mannebarth et Alexis Moreau (promo 2017) pour leur start-up Morman Design

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_04.jpg


palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_05.jpg

Premier Prix du Laboratoire
Systèmes embarqués et Electronique :

Magalie Girard, Hocine Laoubi et Hajar Zegai (promo 2017) pour leur projet de dispositif à muscle artificiel pour l’assistance aux mouvements de la main pour personne hémiparétiques (en partenariat avec l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches)

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_06.jpg


palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_07.jpg

Premier Prix du Laboratoire
Images et Réseaux :

Florentine Balakrishnan et Gabriel Blasco (promo 2017) pour leur projet de déploiement d’un réseau pour l’Internet of Things (en collaboration avec Forsk)

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_08.jpg


palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_09.jpg

Premier Prix du Cycle ingénieur par l’apprentissage :

Dibrilou Diagne, Oumy Diona et Benoît Herail (promo 2017) pour leur projet de réseau LAN d’entreprise sécurisé

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_10.jpg


palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_11.jpg

Mention spéciale du jury :

Karim Aknazzay, Fabien Mellinger et Xavier Terranova (promo 2017) pour leur projet de régulation thermique d’un bâtiment

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_12.jpg


palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_13.jpg

Meilleur Poster :

Ursula de Vaux Bidon, Maëva Galleron et Europe-Olympe Massenot (promo 2017) pour leur projet epistim’ de système dédié à stimulation épidurale transcutanée (en partenariat avec l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches).

palmares_symposium_2017_esme_sudria_projets_etudiants_ingenieurs_laureats_innovation_laboratoire_technologies_14.jpg


Partager cet article:

Le Symposium de l’ESME Sudria fête ses 20 ans, le jeudi 18 mai 2017

  • 11/05/2017

esme_sudria_symposium_mai_2017_anniversaire_20_ans_projets_recherche_developpement_innovation_ingenieurs_etudiants_evenement_02.jpgLe jeudi 18 mai 2017 de 14 h à 18 h, l’ESME Sudria organisera la 20e édition du Symposium, son événement annuel permettant aux entreprises de l’ingénierie comme au grand public de découvrir les projets de R&D portés par ses étudiants de 5e année. Pour cet anniversaire, 15 projets alliant originalité et technologies seront présentés dans l’espoir d’être primés par un jury composé d’enseignants et de professionnels.

esme_sudria_symposium_mai_2017_anniversaire_20_ans_projets_recherche_developpement_innovation_ingenieurs_etudiants_evenement_03.jpgLes projets du Laboratoire Énergies, Systèmes et Environnement :

  • Conception d’un convertisseur DC/AC triphasé pour la commande d’un élévateur de charges lourdes (réalisé en partenariat avec Supratech).
  • Développement d’un capteur de pédalier ultra-low-energy pour une roue de vélo connectée (en partenariat avec Roll’In).
  • Création d’un méthaniseur connecté permettant aux professionnels de superviser les processus de méthanisation.

Les projets du Laboratoire Intelligence Numérique et Data :

Les projets du Laboratoire Systèmes Embarqués et Électronique :

  • Élaboration d’un système dédié à stimulation épidurale transcutanée (en partenariat avec l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches).
  • Création d’un dispositif à muscle artificiel pour l’assistance aux mouvements de la main pour personnes hémiparétiques (en partenariat avec l’hôpital de Garches).
  • Conception d’un système de détermination de position (en partenariat avec Sogeti et l’hôpital de Garches).

Les projets du Laboratoire Images et Réseaux :

  • Déploiement d’un réseau pour l’Internet of Things, dédié aux objets connectés (en collaboration avec Forsk).
  • Implémentation d’un cœur de réseau LoRa appliqué au concept Smart Parking.
  • Mise en place d’un accès distant et sécurisé au site d’une entreprise : création d’un lien privé virtuel entre les différents sites/utilisateurs et garantir l’intégrité et la sécurisation des données.

Les projets du Cycle ingénieur par l’apprentissage :

  • Réalisation d’une application Android MySudria permettant un accès simplifié aux informations de l’intranet et aux mails, selon le profil de l’utilisateur.
  • Réseau Lan d’entreprises sécurisé afin d’assurer la sécurité des services au sein de l’entreprise à travers différents mécanismes liés aux échanges et traitements des données, dans le respect de la politique de sécurité de l’entreprise.
  • Régulation thermique et analyse des comportements calorifiques d’un bâtiment.

esme_sudria_symposium_mai_2017_anniversaire_20_ans_projets_recherche_developpement_innovation_ingenieurs_etudiants_evenement_01.jpg

Symposium 2017 de l’ESME Sudria
Le jeudi 18 mai de 14 h à 18 h au Campus Paris Ouest de l’école
40 rue du Dr Roux
75015 Paris

Accès :
M° 6 ou 12, stations Pasteur ou Volontaire
Bus 95, arrêt Institut Pasteur

Inscription par mail (gratuite mais obligatoire)

Revivez l’édition 2016 du Symposium en vidéo :

esme_sudria_symposium_mai_2017_anniversaire_20_ans_projets_recherche_developpement_innovation_ingenieurs_etudiants_evenement_04.jpg


À propos du Symposium de l’ESME Sudria :
Devenu en 20 ans une tradition incontournable de l’école, le Symposium est une occasion unique pour les étudiants de présenter à leurs pairs les meilleurs projets de fin d’études. Applications mobiles, aide à la santé ou encore sécurisation de réseaux et gestion des énergies : ces projets, qui traitent des grands enjeux technologiques de notre époque, sont développés dans les quatre grands laboratoires de l’école et sélectionnés par les professeurs.

Partager cet article:

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 094 1953 M - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :