INNOVATIVE ENGINEERING 
L’école des ingénieurs de l’énergie et des technologies numérique
pour l’innovation au service d’un monde durable 
FR / EN

Exposition art numérique

Vous êtes ici : AccueilPrésentationExposition art numérique

NATURE RE-CONNEXION

QUAND LES TECHNOLOGIES RECONNECTENT L’HOMME À LA NATURE

L’ESME école d’ingénieurs généraliste, forme depuis plus de 100 ans des ingénieurs, audacieux, créatifs et innovants qui accompagnent les transformations énergétique et numérique de la société. Son projet basé sur les compétences de l’innovation responsable, vise à accompagner les étudiants vers l’autonomie et la prise de responsabilités.

L’ESME a célébré l’ouverture de son campus en proposant une exposition d’art numérique dans laquelle les artistes numériques reconnectent l’Homme à la nature par la technologie.

Retours en images sur l’inauguration

Retrouvez aussi les différentes œuvres d’art numérique que nous avons accueilli exceptionnellement dans nos locaux à l’occasion de l’inauguration de ce nouveau campus

PRÉVISIBLE

Installation générative et interactive audiovisuelle, Prévisible vise à interroger les notions de prévisibilité et de responsabilité dans des réalités complexes.

Prévisible met en scène un objet imaginaire : une carte vivante. Découvrez un scénario possible des années à venir basé sur une combinaison de variables climatiques (températures et précipitations) et de modèles climatiques régionaux, extraits d’une étude menée par le bureau d’études GeographR portant sur l’évolution du climat sur le territoire du Grand site Sainte-Victoire.

   

Son travail a été exposé au Musée d’art Contemporain de Lyon, à la Villa Medicis à Rome et au Centre d’Art contemporain de Meymac Production M-topia Soutiens : DICREAM, Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Création réalisée dans le cadre de la plateforme de production Chroniques, soutenue par Seconde Nature et ZINC Projet initié et conçu par M-topia / Fanny Bordier dans le cadre de hétérotopies#2 Conception, réalisation de l’œuvre : Antoine Schmitt en partenariat avec GeographR / Philippe Rossello Collaboration prise de son : Jeroen Strijbos & Rob Van Rijswijk et l’Université de Lorraine, sous-direction des usages du numérique production audiovisuelle et multimédia.

KHLOROTROPE

Khlorotrope est un hommage minimaliste aux premières machines optiques. Ici, une lumière créée par des lasers en rotation rencontre un nuage de brume d’eau. La structure de la brume est dévoilée, à demi figée, elle se transforme en animation abstraite qui oscille entre une calligraphie nébuleuse et un paysage fantomatique. La machine devient alors un véritable instrument de lumière. Le Khlorotrope, s’inscrit dans une recherche personnelle sur l’image et la lumière.

Œuvre exposée à « Art Mécatronique Cité des Sciences »

INCARNASUONO

INCARNASUONO vous propose une expérience immersive : qu’est-ce que cela fait d’avoir un autre corps ? Un corps dont les gestes transforment les motifs organiques projetés sur le mur et altèrent la composition sonore qui enveloppe l’installation.

Oubliez votre propre corps et laissez-vous porter par vos gestes. Cet environnement devient pour vous une incarnation nouvelle, avec ses propres contraintes biologiques et ses propres modalités d’expression.

Œuvre exposée à l’occasion de la Journée Arts & Sciences ARTEX 2021 organisée par l’ISC-PIF

DISPERSIONE

DISPERSIONE évoque la difficile coordination de l’action humaine face au changement climatique. En novembre 2019, une inondation inouïe a sinistré les îles de la lagune vénitienne. Ce que vous verrez ici est une reconstitution numérique de l’événement.

Œuvre exposée à l’occasion de l’Exposition AquaGranda2019 – Digital Community Memory organisée par la Science Gallery de Venise

 

 

 

LES JARDINS CYBERNETIQUES

La modernité technoscientifique a bouleversé le rapport qu’entretient l’espèce humaine avec la vie et les milieux dans lesquels elle s’insère. L’installation Les jardins cybernétiques en dresse le panorama et les conséquences pour le développement des sociétés contemporaines.

Les jardins cybernétiques ont été montrés à la Friche la Belle de Mai dans le cadre de Chroniques, Biennale des imaginaires numériques (2020-2021) et au Centquatre-Paris pour la Biennale des arts numériques Némo (2021-2022).

SPRING ODYSSEY

Spring Odyssey AR s’inscrit dans la continuité du projet de recherche Art & Science d’Élise Morin centré sur l’invisibilité de la radioactivité et l’inaccessibilité des corps dans la forêt rouge de Tchernobyl, une des zones les plus radioactives de la planète. Au fil d’un dialogue entre le vent et la radioactivité co-écrit avec Sabrina Calvo, l’expérience de réalité augmentée vous invite à interagir avec une plante de tabac mutante prisonnière d’un entre-deux mondes entre réel et virtuel, et à participer à sa libération.

 

 

Œuvre Exposée à Nantes dans le cadre de la 19e édition du festival Scopitone organisé par Stereolux Scopitone, du 9 au 19 septembre 2021. Narrative design : Sabrina Calvo Collaboration artistique et technique, experience design : Riverman studio Création sonore et sound design : Nadège Feyrit Comédienne voix off : Elodie Huber Collaboration scientifique : Jacqui Shykoff Production déléguée : Lucid Realities Productrice déléguée : Chloé Jarry Directrice de production : Alexandrine Stehelin Assistante de production : Clélie Chassignet Co-production : Tulipes & Cie Producteur délégué : Charles Drouin En partenariat avec Riverman Studio Avec la participation de Stereolux / Scopitone, l’ESME, et du fonds d’aides aux expériences numériques du CNC

 

RESPIRATION D’UNE ROSE DES VENTS

« Sur mon chemin j’avancerai, guidé par cette boussole en mouvement ». Chaque homme doit inventer son chemin. Sur ce chemin, chaque direction est une potentialité différente. Qu’il faille la suivre ou s’en écarter, c’est une voie vers d’autres opportunités dont la succession fait la trace de notre vécu et oriente notre avenir. La respiration des roses des vents est une exposition d’opportunités, exposant aux visiteurs des directions changeantes par leur nature.

Œuvre exposée lors de “Pour la beauté du Geste” aux halles du Faubourgs à Lyon

AQUA TRON – ENCÉPHALE -ÉVENTAIL – SQUALE

La série de sculptures lumineuses “AXE” est constituée de 9 pièces en gravure sur plexiglas de récupération. Leur matière transparente illuminée donne un côté fantomatique et insaisissable aux illustrations de Paul Vivien, vectorisées puis gravées au laser. S’inspirant de circuits imprimés, réseaux d’organes ou motifs graphiques de plantes, ces 9 formes imaginaires sont des sortes d’hybrides végétal-animal-digital. Une spéculation sur ce qui pourrait pousser à la surface de la terre, dans un futur où plantes et bactéries auraient appris à s’enrichir des déchets abandonnés dans leur environnement. Courtesy of Maison Baria Gallery

 

Ses performances et installations ont été programmées au Mapping festival de Genève, au Cube d’Issy-Les-Moulineaux, au CDA d’Enghien-les-Bains, dans la galerie des glaces de Versailles, ou encore à l’institut Français d’Arabie Saoudite.

PHILLOTAXIE

Phyllotaxie est une œuvre interactive vidéo-projetée. Il s’agit d’un canevas unique, inspirée par la disposition des éléments d’une fleur et tapissé de lumières sur lequel le public peut intervenir de diverses façons.

INSTALLATIONS ÉTUDIANTES

Retrouvez une création originale, conçue à l’occasion de l’exposition. Inspirée par les travaux de l’artiste Joanie Lemercier, et réalisée en collaboration avec les étudiants de l’équipe Maker Team de l’e-Smart Lab

L’e-Smart Lab est le réseau d’ateliers de fabrication numérique collaboratifs de l’école. Dédiés aux étudiants du cycle préparatoire, ces ateliers permettent de découvrir les bases de la fabrication numérique et du prototypage rapide de manière libre ou à travers divers programmes pédagogiques.

Ces ateliers sont animés conjointement par l’école et une équipe d’étudiants dédiée – la Maker Team ! – mettant en place des moyens pour transmettre leurs savoir-faire entre promotions. Inspirées par les démarches « Do It Yourself / Together », les activités sont accessibles à tous, y compris les élèves ne possédant pas encore de spécialité ou de connaissances pointues.

• Programmation, électronique, mathématique, automatique : les e-Smart Lab permettent d’approfondir les notions étudiées en cours et appliquées lors des TPs.

• Les projets accueillis peuvent être libres ou dépendre d’un programme pédagogique. Les Campus de Paris Centre, Bordeaux, Lille et Lyon ont développé leurs ateliers de fabrication numérique en intelligence avec leur écosystème local.

Grâce à des machines à commande numérique (imprimantes 3D, découpeuse LASER, traceuse, etc.), des plateformes de prototypage associées à de nombreux capteurs (Arduino, Raspberry, etc.) ainsi que du matériel plus classique, ces ateliers vous permettront de matérialiser vos idées et de créer vos propres prototypes !

FLORALIA

Inspirée par les écrits de Donna Haraway, d’Ursula Le Guin, et de Greg Egan, l’oeuvre nous plonge dans un futur spéculatif, où des échantillons d’espèces végétales alors disparues sont conservés et exposés dans une salle d’archives virtuelles. Par l’entremise du montage et de stratégies visuelles, cette salle d’archives se transforme sporadiquement sous l’effet d’interférences provoquées par la mémoire émanant des plantes répertoriées, laissant entrevoir les traces d’un passé qui continue à hanter les lieux. Floralia est une simulation d’écosystèmes nés de la fusion entre technologie et matière organique, où passé et futur cohabitent dans une perpétuelle mise en tension du présent.

 

Ses oeuvres ont été présentées internationalement par plusieurs institutions dont le Musée Laforet (Tokyo), le Centre Pompidou (Paris), le Musée National des Beaux-arts du Québec (Québec) et bien d’autres.

LIGHT CODE

Lightcode est la première de la série d’installations multivecteurs qui explorent l’interprétation des émotions, des impressions et des souvenirs personnels, recueillis auprès du public, à travers différents médias : lumière, image, son. Cette installation générative (i.e. qui se crée au fur et à mesure des données recueillies), après quelques simples interactions via smartphone personnel, “encode” les réponses en formes, couleurs, mouvements, rythmiques, animations, accords, séquences… créant ainsi un code lumière (lightcode) unique à chacun. Ces informations sont ensuite utilisées pour générer de manière dynamique un show lumière et une bande sonore ambiante qui plongent les spectateurs dans la mémoire émotionnelle collective. Un des principes fondateurs de l’installation est sa capacité à se métamorphoser selon le focus artistique et le sujet d’interprétation. Ainsi, les versions monochrome et polychrome sont appelées à explorer de manières très différentes les mêmes données d’interaction. La bande sonore peut être écoutée via la même application mobile lorsque l’installation est en marche.

LUMINESCENCE

Une fascinante fenêtre attire votre curiosité : à travers elle, un microcosme prend vie au rythme des notes du violon, dans une atmosphère onirique. Luminescence met en résonance une véritable fougère dansante avec son environnement holographique biomimétique. Une symbiose semi-technologique s’opère entre un végétal à la biomécanique augmentée et une nuée de micro organismes bioluminescents semblant flotter dans un fluide aérien. Une forme de vie émerge, dont le rapport à la lumière est captivant. Transporté par la composition pour violon de Dorian Mignerat, le balai de ces espèces vous envoûte le temps d’une contemplation et vous plonge dans leur intime univers à la frontière entre le réel et l’irréel.

     

 

Œuvre présentée lors du Festival DNA Grenoble

Contacts & plan d'accès

Etablissement d’enseignement supérieur privé – Inscription au Rectorat de Créteil – Cette école est membre de IONIS Education Group comme :