INGÉNIEuRS DE TOuS LES POSSIBLES
École d'Ingénieurs reconnue par l'État depuis 1922
Diplôme d'Ingénieur habilité par la CTI
Membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE)
Membre de l'Union des Grandes Écoles Indépendantes (UGEI)

Le blog de l'ESME Sudria

Vous êtes ici :

Catégorie : Non classé

Symposium Recherche & Développement

  • 11/04/2011

Symposium.jpgJeudi 19 mai, lors du Symposium Recherche & Développement qui aura lieu à l’ESME Sudria de 14h30 à 18h30, vous pourrez découvrir les meilleurs projets de R&D de la promotion 2011 de l’école.

4 départements – 12 projets

  • Systèmes et Energie
  • Électronique et Mesures
  • Signal et Télécommunications
  • Informatique

Organisé à l’image d’un congrès scientifique, le Symposium R&D est l’occasion pour tous les étudiants de 5ème année de présenter aux entreprises, aux autres étudiants et à leurs familles leurs projets internes de recherche, parfois couplés avec leur stage de fin d’étude, développés dans les laboratoires de l’école sous la responsabilité d’enseignants-chercheurs ou de professeurs.

herve-laborne.jpgPour Hervé Laborne, le directeur de l’école, « ce symposium est l’occasion idéale de découvrir de jeunes talents qui fourmillent d’idées et de confirmer la place centrale de l’ESME Sudria en tant qu’école génératrice d’innovation, formant les ingénieurs les plus performants de leur discipline en leur donnant les moyens de travailler, d’acquérir des savoirs et des compétences techniques et d’extérioriser toute la créativité qui sommeille en eux.»

Infos :

Date: jeudi 19 mai 2011
Horaire : de 14h30 à 18h30
Contact : Hélène Danjou – 01 56 20 62 51 – danjou@esme.fr
Adresse : 51 bd de Brandebourg 94200 Ivry-sur-Seine

Partager cet article:

Le groupe IONIS soutient l’action d’une étudiante Haïtienne de l’ISG

  • 18/01/2010

Un petit appel à la solidarité que nous avons décidé de diffuser sur tous nos sites :

"Vendredi 15 janvier, lors de la remise des Diplômes de la promotion ISG  2009, Ecole membre du groupe Ionis, Aurélie Saint-Pierre, étudiante en seconde année de l’Institut et native de Haïti s’est adressée au millier de personnes présentes. Elle a parlé de son pays avec des mots forts, émouvants, tristes, mais également avec une grande volonté.
Elle a décidé, avec l’appui de l’Association des Anciens BBA et MBA de l’ISG de monter une association pour aider les orphelins d’Haïti.
Nous avons immédiatement décidé de lui apporter l’aide du groupe IONIS en diffusant ce message sur l’ensemble de nos sites écoles, de nos blogs, de nos outils de communication et d’information. Merci.”

Marc Drillech
Directeur Général de Ionis Education Group

 

Aurélie Saint-Pierre, appel à solidarité pour Haïti
par ISG_PARIS

 

Pour faire un don à cette association, pour aujourd’hui mais aussi sur le long terme, contactez : ISG International Alumni, 45 rue de Spontini, 75116 Paris

Pour aider à gérer l’urgence : La Fondation de France ou La Croix-Rouge,

Et parce que tous les gestes comptent, même les plus petits : "Haïti 1 SMS = 1 euro", Les opérateurs mobiles français mettent en place une opération de solidarité par SMS en faveur des sinistrés d’Haïti.
Il suffit de taper le mot HAITI dans un SMS (1 € + coût du SMS selon opérateur) et de l’envoyer au 80222, votre opérateur mobile (Bouygues Telecom, Orange, SFR, NRJ Mobile, Virgin Mobile, Breizh Mobile, Simplissime, M6 Mobile, Universal Mobile, Télé 2 Mobile, Casino Mobile…) reversera 1€ à la Croix-Rouge française."

Partager cet article:

Conférence Hanploi jeunes et handicapés à l’ESME Sudria

  • 17/11/2008

Le 20 novembre 2008, l’association Hanploi, en partenariat avec la Conférence des Grandes Ecoles et l’école d’ingénieur ESME Sudria, et avec le soutien de la Mairie d’Ivry sur Seine, organise au sein de l’ESME-Sudria, école très engagée dans la cause des handicapés, une conférence-débat sur le thème de l’intégration des jeunes handicapés au sein des écoles, universités et entreprises en 2008.

 logo_hanploi.JPG

L’ESME-Sudria, école d’ingénieurs particulièrement sensible à la problématique de l’insertion scolaire, universitaire et professionnelle des personnes handicapées, a décidé, une fois de plus, d’apporter son soutien à Hanploi. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’ESME-Sudria a été sollicitée pour cette nouvelle édition et a confirmé une collaboration lui tenant à cœur.

L’école œuvre depuis longtemps déjà en faveur de l’égalité des chances. Pour preuve : ses locaux adaptés et entièrement aux normes, ou ses nombreux partenariats avec des entreprises employant les élèves handicapés, dès leur sortie de l’école.
« Nous sommes ravis que l’ESME-Sudria ait été choisie une nouvelle fois pour accueillir cette conférence », déclare Hervé LABORNE, Directeur Général de l’ESME-Sudria. « Depuis de nombreuses années, nous avons fait le choix de soutenir l’insertion des personnes handicapées dont les ressources sont parfois mésestimées. Pourtant, comme les autres, ils sont dotés d’un potentiel extraordinaire. C’est pourquoi nous ne devons pas leur fermer les portes et, au contraire, montrer à tous qu’ils constituent un formidable fleuron de capacités qu’il serait stupide d’ignorer. »

La réflexion se fondera sur un état des lieux (cadre légal, charte de la conférence des grandes écoles, nombre de référents handicap…), des retours d’expériences de la part des écoles/universités, entreprises et étudiants handicapés, ainsi qu’autour de deux questions clés :
 

  • Etudiants / Ecoles / Entreprises comment « s’hangager » ensemble ?
  • Comment le handicap peut-il être moteur d’une relation durable ?

L’objectif de cette rencontre est de mettre en lumière des pistes de réflexion sur la façon d’optimiser les actions mises en place ou d’en développer de nouvelles.

Programme de la journée

  • 14h30 – 16h00 : cinq ateliers de travail sur le thème « Le handicap est-il vecteur d’un lien durable entre entreprises, écoles et étudiants ? ».
  • A partir de 16h30 : Conférence-débat avec intervention de spécialistes sur les questions de la formation, du recrutement et du handicap ainsi que des étudiants en situation de handicap.
  • Dès 18h30 : cocktail et animations ludiques (ateliers/jeux sur les sens).

Entrée libre et gratuite, sur inscription pour les ateliers de travail.

Pour plus d’informations : conference2008@hanploi.com
 

Partager cet article:

Hervé Laborne en chat vidéo

esme_invites.jpgLe 19  novembre 2008, Hervé Laborne, Directeur de l’ESME Sudria, l’école d’ingénieur depuis 1905, sera en chat vidéo sur le site internet  www.enlignepourtonavenir.com. Il sera accompagné d’un ancien élève, Mehdi Besseghair, promotion 2008.

Ce chat sera l’occasion, pour tous les lycées et autres diplômés intéressés par les métiers d’ingénieurs, d’en savoir un peu plus sur l’ESME Sudria et sur les différents secteurs d’activités auxquels l’école prépare. Hervé Laborne et Mehdi Besseghair seront à votre disposition pour répondre à toutes vos interrogations en direct.
Vous pouvez d’ores et déjà envoyer vos questions sur le site www.enlignepourtonavenir.com

 

Partager cet article:

PERSPECTIVES D’AVENIR DU SECTEUR INFORMATIQUE ET RESEAUX

  • 03/10/2008

 

info et reseau.jpgLe secteur de l’informatique et de l’internet ne s’est jamais aussi bien porté depuis la bulle internet. Il est de nouveau créateur d’emplois. Ses activités emploient déjà plus de 500000 personnes et les besoins sont importants, notamment dans les SSII (sociétés de services et d’ingénierie en informatique)

 

En 2007, un quart du total des offres de l’Apec (Agence pour l’emploi des cadres) concernaient les SSII, le conseil en logiciel et le conseil en technologie. En 2008, l’informatique reste la première fonction en termes de volume, et maintient sa progression.
L’indice mensuel des offres d’emploi cadre d’aout 2008 publié par l’Agence, montre que le recrutement de cette catégorie dans l’informatique a une nouvelle fois fortement progressé au cours du mois de juillet dernier. L’Apec précise que 54% des entreprises de plus de 100 salariés ont recruté au moins un cadre au cours du 2e trimestre 2008 et que 44% d’entre elles ont l’intention d’en embaucher un au cours du 3e trismestre. Pour ce qui est du secteur du conseil, qui comprend les activités d’ingénierie, d’informatique, d’audit et de conseil en gestion, 63% des entreprises ont recruté au cours du 2e trimestre 2008, un taux supérieur à la moyenne mais qui est en baisse de 13% par raport à ce qu’il était un an auparavant (76%).
Seules les SSII tirent leur épingle du jeu : 92% d’entre elles ont recruté au 2e trimestre, contre 54% des ingénieristes, bureaux d’études et autres études conseils. Les intentions d’embauche sont respectivement de 84 et 44% pour le 3e trimestre.
Les motivations de recrutement sont elles aussi assez diverses. Le secteur informatique met en avant le besoin de nouvelles compétences à hauteur de 65%, devant le secteur du conseil (58%), alors que les autres secteurs d’activité recrutent avant tout pour remplacer des cadres qui ont changé d’entreprise.
Le secteur des activités informatiques, SSII en tête, est toujours le principal pourvoyeur d’offres destinées aux informaticiens, en particulier dans le domaine de la gestion. La fonction IT représente le tiers du marché des offres d’emploi cadre. Deux autres filières continuent également d’enregistrer un rythme élevé : les services techniques et la R&D (avec respectivement + 56 % et + 59 % en cumul sur douze mois). Dans les services techniques, ce sont les cadres spécialistes en méthode, contrôle, qualité qui sont les plus recherchés. En R&D, la demande des entreprises se concentre sur les études techniques, les projets et les affaires.
En cumul sur 12 mois, le volume d’offres enregistre une progression élevée de 39 % (+ 38% à nombre de jours ouvrables comparables). Au total, plus de 279 300 offres ont été publiées de juillet 2007 à juin 2008.

Les tendances du marché de l’emploi
Selon la commission Sociale emploi formation de Syntec Informatique, Chambre professionnelle des SSII, des éditeurs de logiciel et des sociétés de conseil en technologie, le secteur de l’informatique est, depuis 2005, en croissance continue : 6 à 7% par an. Ce taux, supérieur à la croissance nationale, se traduit par un nombre important de recrutement toutes expériences confondues. La commission comptabilise environ 50 000 recrutements par an et près de 55 000, en 2007, pour une création nette de 20 000 emplois. Parmi ces recrutements, 1/3 concernent les débutants. Les jeunes diplômés n’ont pas trop de souci à se faire d’autant plus que le chômage de la population « informaticiens » avoisine seulement les 2%. D’ailleurs, le taux ne cesse de diminuer depuis plus de deux ans. On devrait suivre la même tendance en 2008 si la croissance se maintient.

Les postes où la demande est forte
Les métiers de l’informatique couvrent une multitude de secteurs ce qui offre de nombreuses possibilités. Les jeunes diplômés peuvent postuler dans les domaines techniques, commerciaux, du support (marketing, RH, juridique, etc.). Les offres d’emploi sont plus nombreuses dans les deux premiers domaines. Certains postes tels que les architectes techniques ou les commerciaux dans le secteur des éditeurs de logiciels connaissent une insuffisance des candidatures. Par ailleurs, il y a une forte croissance dans certaines activités qui favorisent aujourd’hui et dans les années à venir un important recrutement. C’est le cas des métiers qui tournent autour du test (tester à chaque étape de production un produit sophistiqué) et du langage informatique nouvelles technologies (JAVA, etc.).

 

Partager cet article:

PERSPECTIVES D’AVENIR DANS LE SECTEUR DE L’ELECTRONIQUE

electro.jpgCette année encore, le secteur électrique-électronique maintient sa vitesse de croisière. Près de 7000 emplois sont prévus pour 2008.

Tendances à l’emploi

Selon la dernière enquête réalisée par L’APEC, le site Internet de recrutement et d’offres d’emploi des cadres, les prévisions nationales pour l’embauche dans le secteur électrique-électronique demeurent globalement favorables. 7000 emplois sont prévus pour 2008. Une tendance haussière qui s’inscrit dans la même foulée que celles enregistrées au cours de ces trois dernières années.
La France est dans une configuration favorable pour l’électronique des composants, avec 3 grandes tendances : la poursuite du développement des puces pour l’électronique grand public, la téléphonie, les PC portables… ; la pénétration des semi-conducteurs dans l’automobile ; et les marchés émergents. L’étude montre que le secteur offre de plus en plus d’opportunités aux jeunes cadres qui sont recrutés à 32% face à 47% pour les plus confirmés. L’électronique est devenue indispensable dans tous les secteurs d’activité et les métiers de ce secteur sont nombreux. A noter que les besoins en ingénieurs d’études – R&D sont les plus importants (34%) mais que les entreprises recherchent également des ingénieurs commerciaux (23%) et des cadres de production (16%).

Les régions en forte croissance

Deux régions se partagent plus de la moitié des embauches : l’Ile-de-France (33%)  et le Rhône-Alpes (19%).
La région Île-de-France est très présente sur trois domaines de l’électronique professionnelle:

  • la fabrication d’équipements d’émission et de transmission hertzienne et la fabrication de matériels de téléphonie
  • la fabrication d’imagerie médicale et de radiologie et la fabrication d’appareils médico chirurgicaux
  • la fabrication d’équipements d’aide à la navigation, d’instrumentation scientifique et technique et la fabrication d’équipements de contrôle des processus industriels.
     

En région Rhône Alpes, c’est en Isère (pôle grenoblois) que se concentre la fabrication de composants électroniques actifs et de matériel de commande ou de distribution électrique. Mais cette région excelle aussi dans la fabrication de matériel électromagnétique, de moteurs, génératrices et transformateurs électriques, composants passifs et de condensateur.
D’autres provinces offrent également des opportunités dans ce secteur mais dans une moindre mesure : Pacac (6%), Pays de la Loire (4%) et Midi-Pyrénées (4%)

 

 

Partager cet article:

Formation par l’Apprentissage

  • 02/04/2008

cti_ingenieurs.gif

La Commission des Titres d’Ingénieur vient
d’habiliter l’ESME à former en 3 ans par l’Apprentissage des Ingénieurs Responsables
d’Affaires en Génie Electrique et Climatique d’une part, et en Réseaux de
Télécommunications d’autre part.

Les candidats ayant déjà déposé un dossier seront
directement contactés pour les informer de cette nouvelle.

Les nouvelles candidatures sont toujours à adresser à
Isabelle KOEHL koehl@esme.fr (01 56 20 62
43).

Partager cet article:

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 094 1953 M - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :